Véronique Gault

24 octobre 2018

Fuite hivernale

Nouvelle publiée dans le recueil collectif Cadavre et Ski

édité lors des Pontons flingueurs 2018

Résultat de recherche d'images pour "neige jaune"

Posté par matata à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 octobre 2018

L'ogresse de Salbatar

Nouvelle publiée dans le recueil collectif Cadavre et Ski

édité lors des Pontons flingueurs 2018

Capture-d’écran-2018-06-06-à-23

Posté par matata à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2018

Vieille racaille

Nouvelle publiée dans le recueil collectif Cadavre et Ski

édité lors des Pontons flingueurs 2018

Résultat de recherche d'images pour "neige sale"

Posté par matata à 17:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2018

Roulette russe

Nouvelle publiée dans le recueil collectif du 14ème

concours de nouvelles policières de Bessancourt

GQNfKI8YUlwUWr-l1e4Ok0Rj-sk@500x324

Posté par matata à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2018

Délivre-nous du mal

Nouvelle publiée dans le recueil "Course poursuite" PolarLens 2018

Polarlens

Extrait : "Ce qui m'a réveillé ressemblait à des grognements de cochons. Ou aux renâclements d'un cheval. Je me suis relevé, en me demandant ce que ça pouvait bien être. Les bruits venaient d'une petite cabane à quelques mètres de là, une sorte de remise à outils pour l’oléiculteur. Je me suis approché. La porte était mal fermée."

 

Posté par matata à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 mars 2018

Les ailes du bourreau

Roman policier publié aux éditions Prem'Edit

61PNFURcaUL

Qui se cache derrière Ludivine Ventadour, retrouvée égorgée dans le bois de Vincennes ? Entre un frère écrasé par la personnalité de sa soeur, un mari ravagé par l’aigreur, des amants souvent dépassés par celle qu’ils ont côtoyée, le commandant Palmieri devra gratter des cicatrices qui révéleront des plaies suintantes. Il puisera dans les souvenirs parfois malodorants d’une famille qui aurait voulu bâtir sa réputation sur une union sans faille, mais qui, contre son gré, entrouvrira une porte sur des relations sordides. Il suffira à Palmieri d’y glisser le pied avant qu’elle ne se referme.

presse : HorizonsHorizons du 9 mars 2018  

23 novembre 2017

Le grand méchant loup

Nouvelle parue dans le numéro "suspense"

de la revue Bloganozart

https://www.scopalto.com/revue/bloganozart

Résultat de recherche d'images pour "bloganozart"

Extrait : "Vingt ans plus tard, un parc d'attractions est venu s'installer à proximité de notre terrain. Des trains fantômes, des chenilles, et une grande roue qui surplombait tout. C'était beau, ça faisait de la lumière. Ces traîtres d'enfants ont fini par bouder notre manège pour aller caracoler sur d'autres montures. Les tout petits venaient encore, mais ça n'a pas suffi. Les affaires ont dégringolé comme les cailloux dans le lit du torrent. Il a fallu faire des petits boulots à droite, à gauche, du bricolage, des travaux saisonniers, tout ce qui pouvait rapporter quelques pièces."

Posté par matata à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2017

Requiem pour une nymphe

Nouvelle parue dans le recueil "Naufrages et épaves"

aux éditions des Embruns

essai bleu-1499247539994

 

Disponible à la vente : https://editions-des-embruns.fr/catalogue.html#!/products/naufrages-épaves.html

Extrait : " Dès le printemps, nous allions nous baigner dans les vagues. Quelquefois, je m'éloignais à l'autre bout de la plage, m'asseyais sur un rocher et regardais la mer. Je me disais qu'il serait agréable d'être à mon tour une sirène. Sauter au dessus de l'écume, plonger au fond des océans, chanter pour les marins, surgir de l'eau en secouant les cheveux, et d'un coup de queue, me lancer à la poursuite des navires battant pavillon étranger. "

Posté par matata à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2017

Lune brune

Nouvelle lue au cours du

festival Kikloche 2017

Résultat de recherche d'images pour "kikloche"

Extrait : " Avons-nous peur de la mort ? Comment répondre à cette question ? Peur de notre propre jugement, peur de n'avoir à supporter que le joug de l'ennemi, alors que le pire, je le sais, est à venir. Maintenant. "

Posté par matata à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2017

Un sang si pur

Nouvelle figurant parmi les 5 lauréates

du festival Polar à la plage

de l'association Ancres noires

Extrait : " Madame Demeaux venait d'une riche famille de Rouen où les domestiques avaient la couleur du lait normand et la soumission distinguée nécessaire à leur condition. Ses parents la marièrent avec l'armateur du Havre, mariage qu'elle accepta de bonne grâce, puisque l'opulence et les richesses constituaient la base de son éducation. Le mariage fût donc de raison sans que les sentiments puissent s'y tracer une route, au grand dam de son époux "

Recueil disponible auprès de l'association Ancres noires

Posté par matata à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]